Historique

La Société Haïtienne d’Obstétrique et de Gynécologie (SHOG) a été fondée en 1950. Elle est une association de professionnels en santé de la reproduction comprenant des Obstétriciens-Gynécologues, des Infirmières sages-femmes, des médecins de Familles, et des Spécialistes en Santé de la Reproduction. Actuellement, la SHOG compte en son sein 162  membres et fait partie des associations socio-professionnelles les plus intégrées dans le milieu haïtien. Forte de sa vision d’une santé sexuelle et génésique de qualité accessible à la population haïtienne, la SHOG s’est donnée pour mandat de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité maternelle et néonatale  et à l’amélioration de la santé et des droits sexuels et génésiques. 

La SHOG est gérée par un comité directeur de sept membres dont six d’entre eux sont élus par l’assemblée générale tous les deux ans et le septième est un ancien membre du comité sortant, jouant le rôle de conseiller. Le comité directeur, dans le cadre de l’exécution du plan d’action s’adjoint différents comités ou commissions (comité scientifique, comité consultatif, comité de directives cliniques, comités de projet…) et d’un personnel administratif: directeur exécutif, agent administratif, secrétaire, chauffeur, messager et ménagère. 

La SHOG a, de 1998 à 2012, établi un partenariat avec la SOGC qui contribua à la renforcer au niveau organisationnel et fonctionnel. Ce partenariat a valu à la SHOG d’être reconnu dans le milieu pour son expertise en Santé de la reproduction et pour la formation du GESTA international à travers le pays. Certains de ces instructeurs accompagnent parfois ceux de la SOGC dans l’enseignement du GESTA au niveau international.

La SHOG est au fil des années devenue une institution de référence pour le ministère de la santé publique et de la population (MSPP). Elle est invitée à participer à toutes les activités conduites par le MSPP dans le domaine de la santé de reproduction et les droits sexuels et génésiques incluant l’élaboration de manuels de normes de prise en charge des urgences obstétricales ; les réflexions sur une loi régularisant les avortements ; l’’élaboration de manuel de normes de PTME ; les procédures de surveillance prénatale et de suivi post-natal ; la participation à la campagne sur la planification familiale ; la formation continue pour ces cadres évoluant en milieu urbain et sub-urbain. La SHOG a aussi collabore avec PIH/ Zanmi Lasante dans la formation continue de médecins résidents ainsi qu’avec l’organisation panaméricaine de la sante (OPS/OMS) pour la formation du GESTA

 

Expérience dans l’implémentation de projets financés par des partenaires locaux et internationaux

En 2007, la SHOG a élaboré un projet de renforcement institutionnel par l’adjonction de services de soins obstétricaux dans une institution publique en accord avec le MSPP, et l’Association des Infirmières Sages-Femmes. Ce projet a été mis sur pied grâce aux supports financiers de la FIGO et de la SOGC à partir d’un financement du Plan International, de la Fondation Mac Arthur. D’un renforcement sous forme de soins obstétricaux et néonataux d’urgence (SONU) de base pendant 3 ans, le projet a évolué après le séisme du 12 janvier et depuis le centre de santé à lits de la Croix des Bouquets a la capacité d’offrir des SONU complets. Depuis 2012, le SONUC de la Croix des Bouquets est soutenu par le FNUAP.

La SHOG est présentement en train d’exécuter un projet de formation continue dans 4 départements sanitaires du pays ; un cours GESTA dans chaque département et une formation complète de six mois dans le département du Nord’Est en santé de la reproduction. Il s’agit d’un contrat de service entre la SHOG et le MSPP financé par l’Agence Française de Développement(AFD).

La firme d’Audits Belge (Audits puis micro-évaluation) a réalisé l’audit financière de la SHOG pour l’année fiscale 2012-2013. La SHOG a assuré un prompt suivi de toutes les recommandations

 

Mission

La mission de la SHOG est de contribuer au renforcement des connaissances et des compétences des prestataires en vue de l’amélioration de la qualité des services fournis en santé de la reproduction. Develepper un espace de plaidoyer pour faciliter l’accès des services de qualité en santé sexuelle et génésique à la famille haitienne.

La SHOG a pour but de:

  • Travailler à assurer l’éducation continue de ses membres et de tous ceux qui s’occupent de la santé de la femme
  • Promouvoir la santé de la mère et de la femme
  • Collaborer activement avec les institutions travaillant dans le domaine de la lutte contre la violence et les abus physiques faits à la femme
  • Participer à l’élaboration, l’application, le suivi et l’évaluation d’une politique de santé de la femme en Haïti
  • Maintenir les rapports permanents humains et scientifiques entre ses membres
  • Stimuler la recherche et la vulgarisation scientifique en obstétrique et en gynécologie
  • Protéger et encourager la pratique de l’obstétrique et la gynécologie en Haïti
  • Représenter la gynécologie et l’obstétrique haïtienne aux assises scientifiques internationales
  • Favoriser le développement et le perfectionnement des services de santé se rapportant à l’obstétrique en Haïti.